wrapper

Le CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès), l’ancien parti au pouvoir, a sacrifié à l’obligation légale qui impose à tout parti politique de préciser son appartenance à la majorité présidentielle ou à l’opposition.

Dans une déclaration parvenue à la Rédaction de Burkina24, datée du 26 février 2016, le parti dirigé par intérim par Achille Tapsoba « déclare (…) que le CDP appartient à l’opposition politique burkinabè ».

Cette déclaration consacre par ailleurs son affiliation au Chef de file de l’opposition politique burkinabè qui a récemment fait sa rentrée politique. Achille Tapsoba avait à l’occasion déclaré que le CDP, après le pouvoir, venait parfaire sa formation républicaine dans l’opposition.

Synthèse de Abdou ZOURE

Burkina24