wrapper

En marge de la tenue de la 58e session du Bureau politique national du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ce samedi 27 août 2016, le président par intérim du parti est revenu sur l’objet de son voyage, en compagnie de Zembendé Théodore Sawadogo, en Côte d’ivoire, en juillet 2016. « C’est une visite de courtoisie que nous avons rendue au président Blaise Compaoré », a-t-il informé.

Le principal objet de la visite des deux cadres du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) à l’ancien président du Faso, Blaise Compaoré était de lui « donner des informations pour lui permettre de suivre l’évolution de son parti », explique Achille Tapsoba.

Une chose « normale parce qu’il en est le fondateur », poursuit le président par intérim du CDP. Aussi précise-t-il, « nous gardons ce lien ombilical entre le parti et son fondateur et nous nous faisons le devoir de l’associer autant que faire se peut du point de vue de l’évolution significative du parti ».

Le cri de cœur de Achille Tapsoba

 « Notre parti continuera de se battre pour que tous ceux qui sont victimes de la justice arbitraire puissent retrouver la liberté et la dignité et que tous ceux qui sont embastillés depuis puissent être remis en liberté, que ceux qui sont exilés pour des raisons politiques puissent retrouver le pays et du point de vue global, que la réconciliation des fils et filles de ce pays puisse être une effectivité ».

A ceux qui affirment que l’ancien parti au pouvoir est dirigé depuis la Côte d’ivoire, Achille Tapsoba répond qu’il n’en est rien : « Notre parti n’est pas dirigé à partir d’Abidjan. Nous avons des organes dirigeants qui fonctionnent et qui prennent des décisions », professe-t-il.

Et pour corroborer ses dires, Achille Tapsoba note que la décision de la tenue « du congrès extraordinaire ne vient pas de là-bas (Côte d’ivoire, ndlr) ». Les cadres du parti continuent de s’assumer tout en gardant « ce lien très important, ce lien ombilical avec le président Blaise Compaoré », note le président par intérim du CDP.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24