wrapper

L’ex-parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), effectue ce dimanche, 18 novembre 2018, sa rentrée politique 2018-2019 autour du thème : " Face aux défis actuels et futurs, bâtissons un CDP uni, solidaire et conquérant ".

C’est dans une salle cuvette de la Maison du peuple qui a refusé du monde, que les responsables du parti, avec à leur tête, le président du parti, Eddie Komboïgo, ont entamé les travaux de cette instance dont l’ouverture a enregistré la présence de responsables et représentants d’autres partis politiques.

Mais avant d’entamer son discours, le président Eddie Komboïgo a demandé un instant de standing ovations pour le fondateur du parti, l’ancien président du Faso, Blaise Compaoré. Un appel qui a arraché un tonnerre d’applaudissements et de cris. D’ailleurs, différents messages magnifiant Blaise Compaoré se lisent à la Maison du peuple.

Entre autres : "Blaise Compaoré, ta sagesse manque à ton pays, ton peuple te réclame", " Le CDP réclame le retour de Blaise Compaoré ".
Parmi les présences saluées, celle du " premier président " du CDP, Dr Arsène Bongnessan Yé.

Au cours de son intervention d’ouverture, Eddie Komboïgo a décrit une situation nationale pas reluisante, du fait de "l’incapacité" du pouvoir en place à répondre aux attentes du peuple. "Le PNDES (Plan national de développement économique et social, ndlr) n’est que fiasco, un pétard mouillé", a maté le président du CDP.

Au cours de la cérémonie, les responsables ont lancé la web TV du CDP.
" Le CDP est le premier parti politique au Burkina Faso à se doter d’une web TV, un outil de communication à la pointe de la technologie, qui a pour objectif de toucher l’ensemble des Burkinabè sans distinction, de l’intérieur comme de la diaspora, d’où le slogan : la chaîne au service du bien-être des Burkinabè.", lit-on sur le dossier.

L’occasion a été également mise à profit pour lancer également le site officiel du président du CDP et sa version mobile.

Lefaso.net