wrapper

Militantes, militants et sympathisants du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) ;

Peuple du Burkina Faso,

 

Notre parti, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) a annoncé par voie d’une conférence de presse, la tenue d’un Congrès extraordinaire pour le 16 juin 2019 à Ouagadougou.

Ce Congrès extraordinaire avait pour objectif la relecture de nos textes fondamentaux afin de régulariser la composition du BPN conformément à nos statuts et règlements.

Contre toute attente, des camarades, membres du Bureau Exécutif National et du Bureau Politique National, se sont opposés à la tenue du  dit congrès et ont esté le parti en justice et au niveau du ministère de l’administration territoriale et de la cohésion sociale (MATDC).

Pourtant, ces camarades avaient pris part aux différents travaux et rencontres, et ont partagé la collégialité des décisions prises par la direction politique nationale.

Le Bureau Exécutif National s’est réuni le lundi 17 juin 2019. Il a procédé à une analyse approfondie du contexte dans lequel le Congrès Extraordinaire a été suspendu, et des moyens de se conformer à la décision de justice, a mis en place un comité devant œuvrer à proposer un bureau politique national composé de six cent (600) membres au plus comme le stipule nos textes.

Afin de donner l’information juste aux secrétaires généraux de section et à leurs adjoints ainsi qu’aux secrétaires généraux de sous sections, et organiser par la même occasion une séance de travail pour limiter le nombre des membres du BPN, la direction politique nationale du parti a organisé une rencontre le dimanche 23 juin 2019 au stade du 4 août.

C’est dans l’attente du début des travaux qu’une horde de personnes, maquillées de T-shirts à l’effigie du parti est venue vandaliser les locaux du lieu de la réunion au « stade du 4 août ». Par la même occasion elle a inquiété les participants de la rencontre avec pour objectif de les empêcher de tenir leur rencontre.

Après leur forfait, ils se sont dirigés au siège du parti à Ouagadougou pour le saccager. Des mesures ont été prises pour les empêcher.

La raison de ces agissements est qu’ une minorité d’antidémocrates infiltré dans le parti veulent imposer leur candidat, par ailleurs indépendant, comme candidat de notre parti d’une part et empêcher le parti de se conformer à la décision de justice d’autre part.

Le CDP condamne toutes formes de violence et appelles les militantes, militants et sympathisants à la sérénité. La direction du parti prendra toutes les mesure nécessaires pour faire régner l’ordre et faire respecter le droit républicain.

Une fois de plus, l’avenir nous a donné raison. Car, le CDP a relevé le défi  de la remobilisation de ses militants. Le CDP est la réponse aux aspirations profondes du peuple burkinabè dans sa quête de démocratie, de paix, de justice, de réconciliation et de développement.

La reconquête du pouvoir étant acté et afin  d’empêcher le parti d’un grand homme, en la personne de Blaise Compaoré, de gagner par les urnes, des militants internes à la solde de prébendiers tentent de s’interposer en se livrant à de pitoyables actions de dénigrement, de diffamation du parti, de sa direction politique nationale et de son président Eddie KOMBOIGO.

Le CDP prend à témoins l’opinion politique nationale et internationale des agissements antidémocrates, antirépublicains et barbares des ces individus sans foi ni loi qui ont fait le choix de la violence afin de se mettre à la marge du progrès.

Nous rassurons nos militants, nos sympathisants et l’opinion nationale et internationale que le CDP est grand parti qui a en interne les ressources nécessaires à la reconquête démocratique du pouvoir d’Etat en 2020.  Le CDP ne saurait lésiner sur la discipline, le respect des principes démocratiques et l’application du droit républicain.

La direction du parti, dans un esprit d’unité et de discipline, prendra dans les jours à venir, avec discernement et fermeté les décisions adéquates à la bonne marche du CDP.

Démocratie – Progrès – Justice 

Ouagadougou, le 26 juin 2019,

Eddie W.V.C KOMBOIGO

 


Motion de Condamnation et de Soutien des Secrétaires Généraux, Secrétaires Généraux Adjoints des Section Provinciales et des Secrétaires Généraux des Sous-Sections 

Considérant la tenue victorieuse de 7ième Congrès Ordinaire des 5 et 6 Mai 2018 à Ouagadougou;

Considérant l’élection du Camarade Eddie KOMBOIGO au poste de Président du CDP au suffrage direct et secret;

Considérant la bonne conduite du Parti par le Président Eddie KOMBOIGO depuis le 7ième Congrès Ordinaire ;

Considérant les attaques frénétiques dirigées contre la personne du Camarade Président Eddie KOMBOIGO, Président du parti ;

Considérant les desseins attentatoires et de déstabilisation visant le parti pour des motivations fondées sur la vengeance orchestrées par des aventuristes politiques ;

Considérant la sagesse du Camarade Président, son flegme imperturbable, sa maturité politique faisant de lui un leader confirmé :

Nous,  Secrétaires Généraux et Secrétaires Généraux Adjoints des Section et Secrétaires Généraux des Sous-Sections, réunis  ce jour 23  juin 2019 au stade du 4 Aout de Ouagadougou

Condamnons avec la dernière énergie les menées déstabilisatrice de notre parti par des dilettantes politiques ;

Apportons notre soutien indéfectible au Président Eddie KOMBOIGO et l’encourageons à poursuivre la mise en œuvre du programme d’activités du parti.

Démocratie   Progrès   Justice

Ouagadougou, le 23  juin 2019

Les Secrétaires Généraux


Motion de Soutien au Président du Parti, Président du Bureau Politique National, le Camarade Eddie KOMBOIGO   

Considérant que le Camarade Eddie KOMBOIGO a été élu Président du parti par le 7ième Congrès Ordinaire tenu les 5 et 6 mai 2018 à l’issue d’une élection au suffrage direct et secret ;

Considérant que depuis son élection à la tête du parti, le CDP s’est doté d’un programme d’activité et connait un bon fonctionnement de ses organes et structures (renouvellement des organes des structures géographiques, tenue régulière des sessions du Bureau Politique National(BPN), du Bureau Exécutif National (BEN)  et du Secrétariat Permanent(SP), sorties du BEN sur le terrain pour communiquer directement avec les militants de base…) ;

Considérant que notre parti depuis le 7ième Congrès jouit d’un rayonnement sur le plan national suscitant un regain d’espoir et de confiance de l’opinion nationale quant à sa capacité à relever les grands défis qui se posent à notre peuple actuellement et de manière préoccupante ;

Considérant les efforts militants et l’investissement personnel du Camarade Eddie KOMBOIGO pour la bonne marche du parti et l’amélioration de son image tant au plan national et international ;

Vu les attaques malveillantes et mensongères et les défiances injustifiées à son égard ;

Nous,  membres du Bureau Exécutif National, réuni en  session ce jour lundi   17 juin 2019

Exprimons notre soutien ferme au Camarade Eddie KOMBOIGO, Président du parti et Président du Bureau Politique National ;

Témoignons notre solidarité et notre engagement à œuvrer collégialement avec lui pour la mise en œuvre du programme d’activité triennal et la conquête de victoires aux échéances de 2020.

Démocratie   Progrès   Justice

Ouagadougou, le 17 juin 2019