wrapper

eddiekomboiyamtenga

Le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo, a offert, le dimanche 28 juillet 2019, un forage aux populations du quartier Yamtenga de l’arrondissement n°11 de Ouagadougou.

Alors qu’elles devaient aller à Saaba ou dans le quartier voisin de Lanoayiri pour avoir de l’eau potable, les populations de Yamtenga (arrondissement n°11) sont en partie au bout de leur corvée d’eau quotidienne. En effet, le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo, a remis officiellement un forage d’une capacité de 5m3/heure, le dimanche 28 juillet 2019. Le donateur a ainsi satisfait à une doléance des femmes à lui soumise lors de la fête coutumière du chef du quartier en avril dernier. Kadidiata Ouédraogo et Rasmata Kiendrebéogo, des femmes de la localité, ont exprimé leur soulagement de disposer dorénavant de cette infrastructure.

Le forage, ont-elles fait savoir, leur permettra non seulement de subvenir aux besoins en eau potable de leurs familles, mais aussi de mener des activités génératrices de revenus, étant donné qu’elles ne passeront plus la journée à ne chercher que de l’eau. Toutefois, elles ont émis le vœu du désenclavement du quartier, «difficilement accessible» en période des pluies. Pour sa part, le secrétaire général du CDP de l’arrondissement n°11, Emmanuel Konombo, a salué ce geste «salvateur» du président Komboïgo. Quant au chef de Yamtenga, il a témoigné la gratitude des populations au donateur avant d’inviter les siens à bien entretenir le joyau. A entendre le président du CDP, Eddie Komboïgo, ce don a été fait «de bon cœur et sans aucun calcul politique». Le coût de la réalisation, a-t-il dit, est le «prix du cœur», avant d’appeler les populations et les autorités à la solidarité et à l’unité de la nation.

«Nous voulons demander, partout où il y a des opérateurs économiques, où des gens disposent de plus de moyens, d’aider les autres», a soutenu celui qui dit avoir déjà réalisé plus de 20 forages dans sa province natale, le Passoré, mais aussi dans d’autres localités. «Le jour où il y aura l’électricité dans cette zone, nous viendrons ériger un château d’eau pour les populations parce que le forage a un grand débit. Nous pouvons donc mettre un château d’eau de 20 à 30m3», a promis Eddie Komboïgo. Quant à l’inaccessibilité du quartier, le président du CDP dit l’avoir constaté lui-même en arrivant sur les lieux. «Si le gouvernement n’en est pas capable, en 2020, nous allons y remédier avec le retour du CDP au pouvoir», a-t-il conclu.

Jean-Marie TOE

Sidwaya