wrapper

La forte émotion du président Eddie

La section provinciale du Congrès pour la démocratie et le Progrès a tenu le samedi 18 mai 2019, son assemblée générale. Cette activité qui a connu la présence effective du président du Parti le camarade Eddie Komboigo, accompagné d’une forte délégation des membres du bureau exécutif national et du bureau politique national, a été sanctionnée par l’installation officielle des secrétaires généraux des sections et sous-sections.

Une mobilisation des grands jours, un accueil de prestige, un convoi exceptionnel. C’est ainsi que les militants de la section du Passoré ont manifesté leur joie de recevoir le président Eddie Komboigo et la forte délégation qui l’accompagnait pour l’assemblée générale de la dite section. Jeunes, femmes, hommes et anciens, tous au bord des artères scandaient le nom du CDP et de son parti, ponctué de « victoire ». « Tout le passoré est mobilisé pour accueillir leur digne fils, le président du CDP » murmure des badauds.

C’est ainsi que le cortège se dirige au siège du Parti pour l’assemblée générale qui devait se tenir devant la grande place qui jouxte le siège. Déjà, la place est noire de monde, des militants qui ont bravé le soleil pour marquer leur appartenance au parti, leur soutien sans faille au CDP.

Après l’hymne du parti, chanté en chœur, place aux mots de soutien, aux slogans et aux témoignages. Le responsable des jeunes le camarade Yacouba Zida rassure : « la jeunesse du Passoré a toujours été, reste et demeurera des militants inconditionnel du CDP ». Pour cela, il a exhorté les jeunes à poursuivre leur œuvre de mobilisation autour des idéaux du parti.

Pour la responsable des femmes la camarade Albertine Ouédraogo qui a commencé son discours par un chant qui témoigne de l’engagement total des femmes à toujours militer au CDP, nul ne peut compter sur les femmes et échouer. En effet, elle a laissé entendre dans son chant que « le CDP l’invite au marché et elle est prête à vendre tout ce qu’elle possède, y compris sa maison pour suivre le CDP ». Pour elle, le pays était toujours en paix sous la gouvernance du parti. Après quelques 5 ans, ce sont des pleurs et la désolation partout. C’est pourquoi, forte de leur force et sûre de leur capacité, elle a assené que les femmes vont accompagner le candidat du CDP à Kossyam à l’issue des élections de 2020.

Souleymane Bakayoko, responsable des anciens a demandé la bénédiction des chefs coutumiers et des anciens pour la victoire du CDP. Sans détour, il déclare que le CDP doit revenir au pouvoir et aider le pays à sortir de son marasme économique et de l’insécurité ambiante. Embouchant la même trompette, le secrétaire général du Passoré, le camarade Maxime Saba a exhorté les militants du Passoré à travailler pour la victoire inéluctable du parti aux élections. C’est pourquoi il a demandé le dévouement et l’accompagnement de tous pour l’atteinte de l’objectif du parti, revenir au pouvoir par les urnes et en 2020.

 

La forte émotion du président

A l’issu de l’installation des secrétaires généraux de la section du Passoré et des sous-sections, le camarade président du parti les a invité à œuvrer à la cohésion, à l’unité et à surtout travailler à mobiliser les militants au tour du parti.

S’adressant aux militants, le président Eddie Komboigo a demandé une minute de silence pour les victimes des attaques terroristes dans notre pays.

A l’évocation des noms des exilés et prisonniers politiques, notamment le fondateur du parti son excellence Blaise Compaoré, le général Gilbert Diendéré et la camarade Fatou Diendéré, le président du parti Eddie Komoboigo fut saisi d’une forte émotion et n’a pas pu retenir une larme. Une émotion qui émane du fond de son être s’est-il excusé auprès des militants. Avant de poursuivre que c’est la preuve que le Burkina Faso a besoin de toutes ses filles et de tous ses fils pour son développement. Une raison pour appeler les populations du Passoré à élire le CDP en 2020, pour un retour des exilés au pays.

Pour ce faire, le CDP doit être majoritaire dans le Passoré tant de par le nombre de ses maires, de ses conseillers que par celui de ses députés. Toute chose qui commence par la procuration des documents de votation et de l’enrôlement à temps opportun. Ainsi, la victoire du CDP est certaine avec la forte mobilisation et la bénédiction des anciens, le soutien indéfectible des jeunes et des femmes, l’engagement de la population qui adhère aux idéaux du parti, gage de son assise et de la détermination de son bureau politique.